fbpx
Emission en cours

Génération

12:00 13:00

En ce moment

Titre

Artiste



1 janvier 1970 à 12:00

Après plus de 18 mois de lock-out, un premier groupe de 80 employés rentraient au travail, ce matin, à l’Aluminerie de Bécancour.

Les employés seront progressivement rappelés au cours des prochains mois. 85% de l’effectif doit être de retour d’ici six mois.

La direction indique que le plan de relance doit être complété au cours du deuxième trimestre de 2020. Au total, ce sont 600 cuves qui doivent être redémarrés.

Des activités de formation et de mise à niveau ont été effectuées au cours des derniers jours pour préparer le redémarrage de l’usine.

La porte-parole d’ABI, Julie Dubé, rappelle que l’objectif d’ABI est d’assurer la compétitivité à long terme de l’aluminerie.

Ce retour tant attendu pourrait aussi marquer le premier pas vers des investissements potentiels de plus de 300 millions $.

Le Nouvelliste rapporte ce matin que la direction pourrait être tentée d’implanter la nouvelle technologie AP60. Celle-ci permet d’augmenter la production des cuves et de réduire leur consommation d’énergie.

Le chef de la direction de l’Association de l’aluminium du Canada, Jean Simard, croit que l’usine arrive à un « carrefour d’investissement » étant en fonction depuis plus de 25 ans et qu’il faut penser à la modernisation.

De son côté, le ministre Jean Boulet déclare être disposé à discuter avec Alcoa de ses plans et de ses investissements.

Durant le lockout, le premier ministre François Legault avait d’ailleurs tendu la main à la haute direction de l’ABI, lors de sa visite à Pittsburgh.